Objectifs

Les entretiens de l’enquête Jàmbaar visent à retracer l’organisation quotidienne des couples relativement à leurs activités rémunératrices et aux tâches domestiques et de care familial. Par le croisement des réponses des femmes et des hommes interviewé.e.s, il s’agit de donner à voir comment chacun élabore un rapport à la famille, au travail, cohérent avec les rôles sociaux attendus (et reconstruits par les protagonistes) et comment peut alors se construire une négociation (implicite ou explicite) entre les partenaires.

Au Sénégal, où l’enseignement supérieur a une ancienneté plus longue que dans bien d’autres pays subsahariens, la présence des jeunes filles à l’Université reste modeste, de sorte que les femmes disposant d’un diplôme de l’enseignement supérieur apparaissent comme des exceptions : en 2010,  les taux de scolarisation des femmes dans le supérieur étaient de l’ordre 5%. Dans le cas des femmes diplômées du supérieur, les entretiens visent ainsi à saisir les conditions sociales (ressources spécifiques) et familiales (rôle et place dans la fratrie, investissements parentaux dans la scolarité, modes de socialisation) qui ont rendu pensables et possibles ces destinées féminines encore relativement rares.